Protégeons les gilets jaunes au nom de :

  • L’article 5 de la Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée le 10 décembre 1948 par l’ONU ;
  • L’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme ;
  • La Convention de New York du 10 décembre 1984 sur la torture, les actes de barbarie et les autres traitements inhumains et dégradants ;
  • L’article 222-1 du Code pénal : « Le fait de soumettre une personne à des tortures ou à des actes de barbarie est puni de quinze ans de réclusion criminelle. »
  • La Déclaration Universelle des droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 ;

STOP A LA BARBARIE ET AUX TORTURES POLICIÈRES !

Les tirs tendus de flashballs provoquent des traumatismes crâniens, des dents et des os brisés, des défigurations à vie et des yeux crevés !

Les tirs de grenades explosives brisent les os des membres, coupent des mains et tuent !

Au 18 janvier 2018, il y aurait eu plus de 1500 manifestants blessés, 40 très grièvement, 17 auraient perdus un œil et 4 une main !

Crever des yeux avec des tirs de flashballs tendus dans la tête des manifestants, utiliser des grenades explosives qui brisent les os, arrachent les mains ou tuent pour réprimer des manifestations citoyennes, ne sont ni plus ni moins que des actes de barbarie et de tortures publiques !

Pétition nationale contre l’usage par la police d’armes qui crèvent les yeux, défigurent à vie, ou brisent les os et déchiquettent définitivement les mains !

Le maintien de l’ordre pendant les manifestations citoyennes ne doit pas être une autorisation donnée aux forces de l’ordre de gazer, de tabasser, d’énucléer et déchiqueter définitivement des mains de manifestants, qu’ils soient pacifiques ou non !

Le rôle de la police dans un pays démocratique est d’interpeller les délinquants afin de les remettre aux autorités judiciaires, il n’est pas de défigurer à vie, d’énucléer ou de déchiqueter des mains de manifestants !

Nos policiers ne doivent pas se transformer en « Tontons Macoutes » du régime politique macronien et des députés de la « République » en Marche !

Nous exigeons :

  • L’interdiction de l’usage par la police de lanceurs de balles de défense (LBD – Flashball), interdiction demandée par le Défenseur des droits dans un rapport du 10 janvier 2018 ;
  • L’interdiction de l’usage par la police des grenades explosives ou de toute autre arme susceptible, y compris accidentellement, de causer des dommages physiques définitifs ;
  • Des poursuites judiciaires à l’encontre des responsables politiques ou administratifs (ministres, préfets, commissaires, etc.) qui ont permis, autorisé, ou ordonné ces violences, pour incitation à la commission d’actes de barbarie et de tortures publiques ;
  • Des poursuites judiciaires à l’encontre des policiers qui se sont rendus coupables de tirs tendus de flashball dans la tête de manifestants ou de tirs de grenades explosives sur les manifestants qui ont entraîné des blessures physiques, dont des énucléations et des mains arrachées (commission d’actes de barbarie et de tortures publiques) ;
  • Le strict respect de nos droits de citoyens de manifester sans être gazé ou tabassé par des policiers qui se transforment en nervis sanguinaires ;
  • La création d’une commission d’enquête internationale indépendante des États avec pour mission d’enquêter et d’analyser tous les actes de violence policière ayant entraîné un handicap physique (œil crevé, os cassés, mains déchiquetées, blessures graves, etc.). Cette commission devra comporter une majorité d’ONG étrangères de défense des droits de l’Homme et de lutte contre les tortures et aucune ONG française subventionnée par l’État ou des collectivités territoriales.

Nombre de signatures :

2516

Pour signer la pétition nationale qui sera envoyée à tous les députés et sénateurs ainsi qu’à toutes les autorités judiciaires nationales, remplissez le formulaire :
  • Hors France ? Ajoutez votre indicatif pays ex: BE-1000
  • Votre adresse email restera strictement confidentielle et ne sera jamais échangée.

Pour adhérer à Libre Consentement Éclairé, cliquez ici : ADHÉRER

Pour s’abonner gratuitement à la lettre d’information de Libre Consentement Éclairé, cliquez ici : S’ABONNER

Libre Consentement Éclairé – 91, rue du Fb Saint-Honoré – 75008 PARIS
www.libre-consentement-eclaire.fr
Association loi 1901 enregistrée à la préfecture de police de Paris le 6 juin 2018, sous le numéro W751244962